[Astek] FO refuse de signer en l’état l’accord sur les salaires proposé par la direction

Au cours des quelques réunions dédiées aux négociations annuelles obligatoires 2022, l’équipe FO a présenté et expliqué ses revendications en lien avec le pouvoir d’achat et a tenu compte des échanges avec la négociatrice de la direction pour adapter ses revendications (c’est le but d’une négociation).

Malheureusement, la sentence est tombée le 22 avril … et elle est irrévocable ! Le DRH et le PDG refusent de négocier quoi que ce soit (en proposant un accord annuel sur le rémunération très minimaliste). Pourtant ces derniers ont trouvé tout à fait normal de distribuer 45 millions d’euros aux actionnaires.

Pourtant, lors de la réunion d’avril du Comité Social et Economique, le DRH a annoncé fièrement que tous les indicateurs économiques de l’entreprise sont au vert. A la remarque d’un élu du CSE sur le niveau de l’inflation et la revalorisation de l’ensemble des salaires dans l’entreprise, le DRH a renvoyé le sujet à la négociation entre les partenaires sociaux.

Fin mai, l’équipe FO a donc adressé le courriel suivant au DRH :

Continuer la lecture

[Astek] Priorités de négociations du 1er semestre 2022 pour l’équipe FO

Lors de la première réunion de négociations de l’année, l’équipe FO a présenté sa liste de sujets prioritaires :

1er trimestre

  • Rémunérations
  • Partage Valeur Ajoutée (intéressement, participation)
  • Handicap
  • Droit syndical
  • Journée Solidarité
  • Intégration d’INEAT, de DreamITByAstek, d’Intitek For Manufacturing, d’Axible Technologies dans l’UES

2ème trimestre

  • Protocole d’accord prélectoral
  • Comité Social et Economique
  • Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences
  • Egalité Professionnelle
  • Qualité de Vie au Travail
  • Télétravail (avenant)
  • Temps de travail

De plus, il est nécessaire de prévoir des réunions de commissions de suivi (Compte Epargne Temps, Droit à la déconnexion, Forfait de Mobilité Durable, Télétravail, Travail de Nuit).

[Astek] Négociations 2021 – Journée de solidarité

La journée de solidarité est une journée destinée à financer des actions en faveur de l’autonomie des personnes âgées ou handicapées.

Pour les salariés, cela consiste en une journée de travail supplémentaire.

Pour les employeurs, elle se traduit par le versement de la contribution solidarité autonomie
équivalent à 0,3% de la masse salariale due par l’employeur (en lieu et place d’une charge
patronale de 25 à 42%).

Consulter les revendications (pdf, 1 page, 122 Ko).

[Astek] Négociations Handicap

Après une nouvelle séance de négociations, la direction souhaite savoir si les organisations syndicales signeraient le projet dans l’état actuel. La direction a demandé aux syndicats de valider ce projet avec leur fédération nationale.

Voici les principaux retours : 

Au global, la fédération des Services FO constate que la plus grande partie des « engagements » ne visent que des versements financiers destinés « à tout prix » à rendre attractif la société dans le cadre de l’embauche (primes à l’embauche), voire à compenser financièrement les baisses de productivité pour parvenir à un maintien dans l’emploi et ce, sans obligatoirement passer par les acteurs traditionnels (MDPH, Médecin du travail, CPAM…) quitte à ce que les actions proposées puissent être qualifiées de discrimination positive. 

La conclusion de la fédération des Services FO est que le projet d’accord nécessite encore un travail important de négociation et ne peut être signé en l’état.  

Si l’équipe de négociation FO constate que la version du projet d’accord a évolué positivement sur certains sujets au fil des réunions de négociation, les différents retours faits par la fédération et leur conclusion confortent l’équipe de négociation FO sur sa vision des sujets à améliorer dans le but d’arriver à un accord en faveur d’une politique handicap ambitieuse et engageante au sein de l’entreprise. 

De plus, l’équipe de négociation FO constate toujours que certains établissements ne permettent pas une circulation facile dans les locaux ou ne disposent pas à ce jour de sanitaires accessibles aux personnes à mobilité réduite ou déficientes visuelles. Ces situations vont donc à l’encontre d’un positionnement inclusif de l’entreprise vis-à-vis de la diversité des travailleurs et des travailleurs ainsi que des candidates et des candidats. Dans le cadre du projet d’accord, l’entreprise ne prend à ce jour malheureusement aucun engagement concret, planifié et chiffré de mise en conformité et d’aménagement des locaux avant l’entrée en vigueur de l’accord. 

Dans le cadre des négociations, la section syndicale FO est, comme depuis sa création, un acteur du dialogue social engagé et moteur dans le but de faire progresser l’entreprise dans l’intérêt des salariés.

[Astek] Négociations 2021 – Intéressement

L’équipe FO propose les revendications complémentaires suivantes :

  • Seuil de déclenchement
    • Année 0 > 7,5%
    • Année 1 > 8,5%
    • Année 2 > 9,5%
  • Décalage des seuils en cas de sous-performance (objectifs en deçà)
  • Si objectif dépassé, enveloppe fixe de 1 M€ à distribuer au prorata temporis.

FO n’a de cesse de discuter, de proposer des alternatives crédibles mais les échanges se heurtent un manque de volonté de négocier (la direction restant sur ses positions depuis le début de l’ouverture de la négociation) où chaque partie doit faire un pas vers l’autre !

[Astek] Négociations de l’Accord Temps de travail – Clap de fin

FO prend note du choix de la direction de clôturer la négociation sur le temps de travail qu’elle avait pourtant ouverte en urgence il y a seulement quelques mois suite au rappel à l’ordre de différentes inspections du travail sur le suivi du temps de travail.

Conscient de l’importance de se conformer aux obligations légales et du besoin d’harmonisation et de clarification des modalités de temps de travail, FO a fait de nombreuses revendications structurantes pour le bien de l’entreprise et de ses salariés et mais également afin d’accompagner ses évolutions futures de développement (notamment en termes d’effectifs et d’intégration de nouvelles entreprises).

FO note que l’entreprise ne se considère pas à ce jour assez mature à ce sujet du fait du coût financier que ces évolutions pourraient représenter. Cette vision strictement financière à court-terme est en décalage avec les attentes de la jeunesse d’aujourd’hui qui réclament notamment un meilleur équilibre vie personnelle-vie professionnelle.

FO regrette que l’emprunt de 200 M€ levé par l’entreprise ne soit pas investi en partie pour améliorer la structuration de l’entreprise et les conditions de travail de ses salariés. Le PDG (J. Gavaldon) aurait pu réduire la part redistribuer aux actionnaires (46 M€) pour le bien des salariés de l’entreprise.

Pour autant, FO reste un interlocuteur engagé sur ce sujet auprès de la direction et continuera à proposer ses idées et réflexions sur tous les sujets où ses négociateurs interviennent.

[Astek] Négociations Handicap

A la suite du travail de l’équipe FO et de la dernière réunion de négociation, le projet d’accord s’améliore petit à petit.

Cependant, FO ne voit pas comme prérequis dans l’accord un engagement ferme de l’Entreprise à adapter les locaux et leur aménagement pour permettre à une éventuelle personne à mobilité réduite de pouvoir se déplacer sans contrainte/limite dans tous les espaces. Sans cela, l’utilisation de la mention « handi-accueillante » nous semble exagérée.

[Astek] FO s’engage pour une mobilité propre et signe l’accord sur la mobilité

En septembre 2017, soucieux de l’impact écologique des déplacements domicile-travail, FO astek proposait et signait l’accord relatif à l’Indemnité Kilométrique Vélo(IKVélo) qu’il avait écrit de toute pièce.

Sur la base de cet accord s’est engagée récemment la négociation relative à la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) qui a aboutit à la signature d’un nouvel accord d’indemnisation se substituant à l’IKVélo.

FO astek vous présente l’accord signé (pdf, 2 pages, 492 Ko) : cliquez ici.