FO ne signe pas le projet d’accord minimaliste sur l’ « Egalité Professionnelle & Qualité de Vie au Travail »

FO constate que l’employeur présente un projet final d’accord reprenant de nombreux principes déjà inscrits dans la loi, contenant des mesures non engageantes ou qui peuvent être dérogées facilement (« chaque fois que cela est possible », « toutes les fois où cela est possible », « doivent être évitées », « est conseillé » …).

FO a proposé plus d’une trentaine de revendications en lien avec l’égalité professionnelle et la qualité de vie au travail afin d’améliorer les conditions de travail, de réduire la rotation des effectifs et ainsi tendre vers la volonté de l’entreprise d’obtenir un label « Great Place To Work ». Malheureusement, rares sont les revendications qui ont été entendues et celles retenues ont été édulcorées.

FO, engagée dans les négociations pour l’intérêt des salariés à travers ses propositions, déplore la dégradation des négociations (réduction du nombre de thèmes et de réunions, report de réunions, rares prises en compte de revendications, positions de l’employeur peu engageantes …) et s’interroge sur la volonté de l’entreprise de mener des négociations loyales.

En l’état du projet présenté par la direction, FO n’est pas signataire d’un projet d’accord « Egalité Professionnelle et Qualité de Vie au Travail » vide de mesures concrètes et engageantes.

[Astek] Egalité professionnelle et la QVT 2020 : FO refuse de signer un projet vide

FO refuse de signer le PV de désaccord qui ne contient aucune mesure concrète (ni moyen d’ailleurs).

De plus, l’accord contient principalement des rappels à la loi ou des intentions.

Enfin, sur les 5 sujets (articulation vie personnelle et vie professionnelles pour les salariés, égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, mesures de lutte contre toute discrimination, prévoyance et santé, droit d’expressions des salariés), il n’y a pas eu de réelles négociations et d’avancées significatives dans l’intérêt des salariés et des salariées.

FO Astek refuse de signer l’accord sur les NAO 2019

En l’absence de plusieurs réunions obligatoires et donc de réelles négociations les membres de FO Astek (cadres et non cadres) ne signeront pas le simulacre d’accord proposé par la direction sur les Négociations Annuelles Obligatoires 2019.

Les membres de FO espèrent que la direction sera plus enclin à de réelles négociations en 2020.