[France 2] COMPLEMENT D’ENQUETE réalise un reportage sur la suppression d’emplois chez ASTEK

Le magazine COMPLEMENT D’ENQUETE (FRANCE 2) propose un reportage sur les méthodes employées par le groupe ASTEK depuis mars 2020 pour supprimer des centaines d’emploi.

Complément d’Enquête (Fr 2) du 10 Septembre 2020 – COVID : DES PATRONS TRICHEURS ?

Pour regarder le reportage concernant ASTEK (durée : 11′ 30), cliquez sur le lien ci-dessous

https://e.pcloud.link/publink/show?code=XZWh9ZVwLfHi6XRcbJrwLbnpXJ0BcQQsqV

[MEDIA] Mediapart : « Acadomia, Astek, Xefi: ces entreprises accusées de tricher avec le chômage partiel »

Sollicitations de leurs supérieurs, télétravail pas même modifié par rapport à la normale, nécessité d’être joignables à tout moment : des salariés décrivent la manière dont ils ont continué à assurer leur mission, alors qu’ils étaient censés être en arrêt.

Article (PDF, 10 pages, 113 Ko) : Acadomia, Astek, Xefi: ces entreprises accusées de tricher avec le chômage partiel

Source : Mediapart (14 juin 2020)

[MEDIA] Nice Matin : « Explosion du chômage dans les Alpes-Maritimes : à Sophia Antipolis, Astek préfère ‘sociabiliser les pertes' »

Illustration Photo C.T. (Nice Matin)

La crise a provoqué une explosion sans précédent du chômage. 843.000 demandeurs d’emploi supplémentaires en avril sur l’ensemble du pays, presque un quart de plus dans les Alpes-Maritimes. L’entreprise Astek à Sophia-Antipolis fait partie des site français les plus touchés par les licenciements ou de fin de période d’essai non renouvelées.

Depuis le début de la crise sanitaire, Christophe Luis, délégué syndical FO pour le groupe Astek au niveau national, dénonce des méthodes abusives de la part de son employeur, société spécialisée dans le numérique installée à Sophia Antipolis.

Continuer la lecture

[MEDIA] France 3 : « Coronavirus : activité économique au ralenti chez Amadeus, un des plus gros employeurs de la Côte d’Azur »

Salariés en télétravail, projets suspendus… Le groupe espagnol Amadeus s’organise face à l’épidémie de Covid-19. Les syndicats s’inquiètent pour l’emploi des sous-traitants en particulier à Sophia-Antipolis.

Lire l’article de France 3 Provence Alpes Côte d’Azur.