[Astek] FO refuse de signer en l’état l’accord sur les salaires proposé par la direction

Au cours des quelques réunions dédiées aux négociations annuelles obligatoires 2022, l’équipe FO a présenté et expliqué ses revendications en lien avec le pouvoir d’achat et a tenu compte des échanges avec la négociatrice de la direction pour adapter ses revendications (c’est le but d’une négociation).

Malheureusement, la sentence est tombée le 22 avril … et elle est irrévocable ! Le DRH et le PDG refusent de négocier quoi que ce soit (en proposant un accord annuel sur le rémunération très minimaliste). Pourtant ces derniers ont trouvé tout à fait normal de distribuer 45 millions d’euros aux actionnaires.

Pourtant, lors de la réunion d’avril du Comité Social et Economique, le DRH a annoncé fièrement que tous les indicateurs économiques de l’entreprise sont au vert. A la remarque d’un élu du CSE sur le niveau de l’inflation et la revalorisation de l’ensemble des salaires dans l’entreprise, le DRH a renvoyé le sujet à la négociation entre les partenaires sociaux.

Fin mai, l’équipe FO a donc adressé le courriel suivant au DRH :

Continuer la lecture

[BETIC] Salaires : Revalorisation en trompe l’oeil

Après deux années blanches, un accord portant sur les minima salariaux a été conclu dans la branche des bureaux d’étude (BETIC). Il s’agit d’un accord au rabais, puisque certains minima devraient repasser sous le niveau légal du SMIC au 1er mai prochain, avant même l’extension de l’accord.

Le contenu de l’accord

L’accord prévoit de nouveaux salaires minimaux hiérarchiques (SMH), applicables au 1er jour du mois civil suivant la date de publication de l’arrêté d’extension au Journal Officiel. Cette date n’est pas connue à ce jour.

Pour rappel, les SMH mensuels bruts applicables aux emplois de la catégorie « ETAM » sont déterminés selon la formule : BASE FIXE + (VALEUR DU POINT ETAM × COEFFICIENT DE LA POSITION) :

Pour rappel, les SMH mensuels bruts applicables aux emplois de la catégorie « ingénieurs et cadres » sont
déterminés selon la formule suivante : COEFFICIENT DE LA POSITION × VALEUR DU POINT :

Les imperfections de l’accord

Continuer la lecture

[Astek] Négociations 2022 – Rémunérations, Valeur ajoutée, Temps de travail

L’équipe FO astek a été la 1ère organisation syndicale à faire des revendications sur les revalorisations salariales (enveloppes d’augmentation), sur la revalorisation des frais professionnels, sur l’augmentation du budget social du CSE, sur l’octroi de primes, de jours enfants malades rémunérés …

En bref, sur le partage des bénéfices de la réussite affichée par l’entreprise.

Consulter les revendications détaillées du 14 février et complétée le 7 mars 2022 (pdf, 2 pages, 174 Ko).

FO Astek refuse de signer l’accord sur les NAO 2019

En l’absence de plusieurs réunions obligatoires et donc de réelles négociations les membres de FO Astek (cadres et non cadres) ne signeront pas le simulacre d’accord proposé par la direction sur les Négociations Annuelles Obligatoires 2019.

Les membres de FO espèrent que la direction sera plus enclin à de réelles négociations en 2020.

Accord sur les NAO Salaires 2018

Après plusieurs réunions sur la négociation des salaires, les organisations syndicales FO, CFDT et CFTC ont fait des revendications salariales communes ce qui a permis d’aboutir à la signature d’un accord sur les enveloppes d’augmentations 2018. Alors bien entendu, tout n’est pas parfait dans l’accord notamment sur la réduction des inégalités salariales entre les femmes et les hommes mais FO a considéré que les avancées obtenues permettent de signer un accord dans l’intérêt des salariés.

Pour en savoir un peu plus, consultez l’ accord sur les salaires (pdf, 6 pages, 2 Mo).

[Négociation] Salaires 2017

Au cours de la négociation sur les salaires, FO a rappelé l’attente forte des salariés sur la thématique « salaire » et a ainsi demandé la mise en place d’enveloppes conséquentes pour :

  • une augmentation générale,
  • les augmentations individuelles,
  • la réduction des écarts de rémunération entre les hommes et les femmes.

FO regrette :

  • l’opposition farouche de la Direction à une augmentation générale (la mise en place d’une augmentation « générale » serait une première sociale pour une ESN et un signal fort pour de futurs candidats dans l’objectif du développement du groupe),
  • l’enveloppe budgétaire en baisse pour les augmentations individuelles et la réduction des écarts de rémunération entre les hommes et les femmes
  • La multiplication de conditions pour écarter d’un rattrapage les salariés n’ont augmenté entre janvier 2014 et décembre 2016.

Devant l’attitude de la Direction lors de la négociation sur les salaires, FO a interpellé le DRH (interlocuteur de la Direction lors des négociations).

Consultez la Lettre au DRH (pdf, 2 pages, 266 Ko).