Appel à la grève/mobilisation du 31 mars 2016

Suite à l’opposition vigoureuse de certaines organisations syndicales et aux mobilisations des jeunes, des citoyens et des syndicats le gouvernement a rectifié son projet de loi travail.
Néanmoins, si certaines mesures médiatisées ont disparu, la philosophie du texte reste la même avec une inversion des normes, un affaiblissement du dialogue
social et un licenciement facilité. N’oublions pas que ce projet de loi augure la réécriture de l’intégralité du Code du travail.

Loi travail : non merci !

MOBILISONS-NOUS LE 31 MARS POUR LE RESPECT DE NOS DROITS et exigeons le retrait du projet de loi El Khomri.

Appel à la grève et à manifester 31 mars 2016

 

[Loi Travail] FO Cadres : Non Merci !

Être réformiste c’est pouvoir dire non à une réforme quand celle-ci est injuste. Pour FO-Cadres, la réforme du Code du travail n’est pas un tabou mais elle ne peut se faire au détriment d’un droit social protecteur et de la justice sociale. Le retrait du texte s’impose pour engager un vrai dialogue à même d’étudier les voies et moyens pour lutter efficacement contre le chômage.

FO Cadres – Tract loi travail – 31 mars 2016

Le mauvais procès instruit contre le code du travail

Pour le professeur au Collège de France Alain Supiot, « le procès instruit contre le code du travail occulte les causes profondes de la crise de l’emploi ».

En 1999, le juriste Alain Supiot, spécialiste du droit du travail, avait présidé à la rédaction d’un rapport commandité par la Commission européenne sur les « Transformations du travail et le devenir du droit du travail en Europe », qui a fait date. Devenu un « classique », ce texte est à l’origine de la notion de droits de tirage sociaux, qui a inspiré les concepts de sécurisation des parcours professionnels ou de sécurité sociale professionnelle. AlterEcoPlus publie en exclusivité un extrait de la préface à la seconde édition de cet ouvrage, intitulé Au-delà de l’emploi et publié ce mercredi 2 mars aux éditions Flammarion. Dans cette préface, le professeur au Collège de France critique notamment le récent projet de réforme du code du travail du gouvernement de Manuel Valls.

Lien : Alterecoplus – Le mauvais procès instruit contre le code du travail