Attentats à Paris: du sang et des larmes !

Une fois de plus l’horreur et l’abomination se sont emparées des rues de Paris. Face à ces actes terroristes d’une barbarie et d’une lâcheté sans pareil, nous sommes encore sous le choc et révoltés. FO-Cadres tient à faire part de sa tristesse et de sa compassion à toutes celles et ceux qui ont perdu un proche, un ami; à celles et ceux qui ont vécu ce drame, pris en otage ou tentant désespérément de fuir les assassins. FO-Cadres souhaite rendre hommage à tous les fonctionnaires de police, militaires et gendarmes, au personnel hospitalier qui ont dans leur ensemble par leur courage et leur engagement professionnel protégé et sauvé des vies humaines au péril de la leur. FO-Cadres souhaite également rendre hommage à toutes celles et ceux qui ont spontanément ouvert leurs portes pour accueillir des personnes pris au piège par ces événements tragiques.

Ce vendredi 13 novembre 2015 « les loups sont entrés dans Paris », laissant derrière eux des cadavres, des victimes ensanglantées, des visages saisis d’effroi. L’Etat prendra dans le respect du droit les mesures qui s’imposent.Nous devons plus que jamais poursuivre notre combat pour défendre notre République et ses valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité. Nous devons restés unis et ne pas nous tromper d’ennemi; nous devons faire preuve de solidarité et faire face à la peur.

Toutes nos pensées vont aux victimes, à leurs familles, à leurs proches.

FO choquée et révoltée salue l’intervention des fonctionnaires et agents des services publics

La confédération Force Ouvrière est, comme tout un chacun, choquée et révoltée par le terrorisme et la tragédie qui ont frappé la population et le pays cette nuit.

Elle tient à faire connaître sa tristesse et sa compassion pour toutes les victimes, leurs familles leurs proches.

Elle tient aussi à saluer la solidarité immédiate qui s’est exprimée ainsi que les fonctionnaires et agents des services publics mobilisés sur le champ, dans de telles tragiques et difficiles circonstances.

Au nom de ses adhérents, elle tient d’ores et déjà à remercier des nombreux messages d’inquiétude et de solidarité parvenant des militants et organisations syndicales du monde entier.

Plus que jamais les valeurs de la république résonnent de toute leurs forces : Liberté, Egalité, Fraternité et Laïcité – Unité et indivisibilité.

Soutien à Charlie Hebdo

FO dénonce avec force l’acte barbare commis dans les locaux de Charlie Hebdo.

Elle apporte son soutien et sa solidarité aux proches des victimes et à l’ensemble de la rédaction de Charlie Hebdo et rappelle que la liberté d’expression et la liberté de la presse sont des libertés démocratiques fondamentales.

Au-delà de cet acte odieux commis contre Charlie Hebdo, FO apporte son soutien à sa fédération de la police et à son syndicat ainsi qu’aux policiers, deux des leurs, dont un délégué FO, viennent de perdre la vie.

Enfin et spontanément, parce que FO est une Organisation Syndicale porteuse des valeurs de liberté et d’indépendance, nous pouvons dire que de tels actes ne peuvent qu’être dénoncés car il faut toujours avoir à l’esprit que si les hommes ne peuvent penser librement sans craindre pour leur vie, c’est la société toute entière qui peut sombrer dans l’obscurantisme…

Déclaration de la Direction lors de la réunion du 23 oct 2014

Lors de la réunion du Comité Astek Province du 23 octobre 2014, la direction a fait une déclaration afin que le Comité Astek Province fonctionne à nouveau démocratiquement (élus respectés, règles s’appliquant à tous, droits restaurés de certains élus …)

Pour en savoir plus, voici cette déclaration : Déclaration de la Direction (pdf, 1 page, 40 Ko).

FO ne peut qu’adhérer à ce type de démarche permettant le retour à un fonctionnement démocratique et respectueux au sein du CEt.

Rappel : A lire également, l’article précédent « La démocratie en danger au CEt Astek Province » publié le 27 août dernier.

La démocratie en danger au CEt Astek Province

La notion de démocratie est souvent limitée à la prise d’une décision selon le choix d’une majorité exprimée lors d’un vote. Cependant la Démocratie est bien plus exigeante ; elle réclame notamment de la transparence et le respect des lois mais également que les individus soient égaux, qu’ils soient libres de penser et de s’exprimer. Sans ses fondamentaux, les résultats des suffrages n’ont pas de réelles valeurs et les décisions prises en conséquence ont peu de légitimité.

C’est avec beaucoup de regret que FO constate que le fonctionnement du Cet ASTEK Province ne permet plus à la Démocratie de s’exprimer convenablement. Fidèle à ses valeurs, FO soutient les membres du comité qui dénoncent les procédés qu’il n’aurait pas imaginé trouver au sein d’un comité composé de représentants du personnel.

A lire, la déclaration de six membres lors de la réunion du 24 juin 2014.

Déclaration 24 juin 2014