[Astek] Négociations de l’Accord Temps de travail – Clap de fin

FO prend note du choix de la direction de clôturer la négociation sur le temps de travail qu’elle avait pourtant ouverte en urgence il y a seulement quelques mois suite au rappel à l’ordre de différentes inspections du travail sur le suivi du temps de travail.

Conscient de l’importance de se conformer aux obligations légales et du besoin d’harmonisation et de clarification des modalités de temps de travail, FO a fait de nombreuses revendications structurantes pour le bien de l’entreprise et de ses salariés et mais également afin d’accompagner ses évolutions futures de développement (notamment en termes d’effectifs et d’intégration de nouvelles entreprises).

FO note que l’entreprise ne se considère pas à ce jour assez mature à ce sujet du fait du coût financier que ces évolutions pourraient représenter. Cette vision strictement financière à court-terme est en décalage avec les attentes de la jeunesse d’aujourd’hui qui réclament notamment un meilleur équilibre vie personnelle-vie professionnelle.

FO regrette que l’emprunt de 200 M€ levé par l’entreprise ne soit pas investi en partie pour améliorer la structuration de l’entreprise et les conditions de travail de ses salariés. Le PDG (J. Gavaldon) aurait pu réduire la part redistribuer aux actionnaires (46 M€) pour le bien des salariés de l’entreprise.

Pour autant, FO reste un interlocuteur engagé sur ce sujet auprès de la direction et continuera à proposer ses idées et réflexions sur tous les sujets où ses négociateurs interviennent.

[Astek] FO s’engage pour une mobilité propre et signe l’accord sur la mobilité

En septembre 2017, soucieux de l’impact écologique des déplacements domicile-travail, FO astek proposait et signait l’accord relatif à l’Indemnité Kilométrique Vélo(IKVélo) qu’il avait écrit de toute pièce.

Sur la base de cet accord s’est engagée récemment la négociation relative à la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) qui a aboutit à la signature d’un nouvel accord d’indemnisation se substituant à l’IKVélo.

FO astek vous présente l’accord signé (pdf, 2 pages, 492 Ko) : cliquez ici.

[Astek] FO débloque la négociation sur le « Forfait Mobilité Durable »

Pour FO, il n’y avait pas de raison de stopper une telle négociation dont le thème est dans l’intérêt de l’entreprise et de ses salariés.

Le 17 mars, l’équipe de négociateurs FO a donc pris l’initiative de contacter la direction pour indiquer les conditions permettant la signature d’un accord.

La direction a accepté les demandes de FO et la négociation a donc pu reprendre pour aboutir à un accord qui devrait être signé dans les prochains jours par les syndicats CFDT, FO et Solidaires Informatique.

[Astek] Négociations – Accord Temps de Travail

Interpellée par plusieurs inspections du travail sur l’absence de suivi du temps de travail, la direction a ouvert en urgence une négociation sur le temps de travail.

Dès la première réunion, la direction cherche uniquement à obtenir un accord pour déroger à son obligation de suivi du temps de travail.

Pour FO, cette négociation doit permettre :

  • de remettre à plat les multiples modalités de travail au sein de l’entreprise,
  • de clarifier les règles d’obtention et de prise des jours de RTT et de congés,
  • d’obtenir une augmentation du nombre de jours de RTT.

[Astek] Partage de valeur ajoutée : Pour la direction, c’est « Touche pas au grisbi »

La direction a balayé d’un revers de la main, les revendications FO visant à faire profiter les salariés de la réussite de l’entreprise :

  • Avenant d’un accord de participation => Réponse de la Direction : NON
  • Négociation sur un accord d’intéressement => Réponse de la Direction : OUI mais … (la même réponse depuis 3 ans et il ne se passe rien !)
  • Attribution de parts de l’entreprise => Réponse de la Direction : NON
  • Augmentation du budget social du CSE => Réponse de la Direction : NON (tant que les élus ne seront pas plus dociles avec la Direction)

NDLR : « Touche pas au grisbi » (réplique culte du film « Les Tontons Flingueurs »)

[Astek] La direction stoppe subitement toute négociation sur le « Forfait Mobilité Durable »

Lors de la réunion de négociation du 4 mars dernier sur le « Forfait Mobilité Durable », FO (dont les négociateurs sont fortement impliqués et acteurs sur toutes les négociations) a indiqué souhaiter que la prochaine réunion de négociations ne se borne pas à nouveau à parcourir en séance le texte du projet d’accord mais plutôt à passer du temps pour discuter et négocier les montants des indemnisations en fonction des thématiques. Jusqu’à présent, et malgré les réunions déjà tenues, les échanges n’ont pas réellement concernés la négociation des prises en charge.

Depuis le début de cette négociation, chiffres et analyses à l’appui, FO n’a eu de cesse d’être force de propositions pertinentes en prenant en compte les réticences des négociateurs de la Direction et donc en cadrant des prises en charge dont le coût semblait inquiéter la direction.

Lors de l’échange en fin de réunion de négociations d’hier, FO a réitéré la position exprimée le 4 mars dernier notamment sur le fait de vraiment discuter et négocier les montants par thématique pour trouver globalement un consensus.

Les négociateurs de la direction annoncent par un mail envoyé le jeudi 11 mars à 19h l’arrêt de toutes discussions dans le cadre du processus de négociations sur le « Forfait Mobilité Durable ». FO est très surpris de cette attitude qui ne contribue pas au dialogue social.

FO souhaite rappeler que, à ce jour, la négociation n’est toujours pas terminée notamment car les organisations syndicales n’ont pu discuter avec les négociateurs de l’entreprise sur la version « finale » de ce projet d’accord.

FO demande donc que le processus de négociation puisse aller jusqu’au bout.

[MAJ] FO s’interroge si cette situation n’est pas une représailles du DRH à la position ferme de FO sur l’application du suivi du temps de travail telle qu’exigée par l’inspection du travail.